Interviews


Interview réalisée par Modozen.
http://bakykone.free.fr
Mardi 31 janvier 2006

Baky : "Une seule issue - La victoire..."
Interview n°7

Les quarts de finale de la 25e Coupe d'Afrique des Nations seront marqués par une grande affiche entre la Côte d'Ivoire et le Cameroun. Les spécialistes du football sont unanimes pour baptiser cette rencontre de "Finale avant la lettre de cette CAN 2006". Ce match se disputera avec le souvenir récent de la dernière confrontation entre les deux clubs pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2006 que les Camerounais devront regarder à la télévision, suite à leur élimination par la Côte d'Ivoire.

Au contraire de la rencontre précédente, les rôles sont inversés. En effet les résultats des matchs du premier tour de cette CAN 2006 désignent tout naturellement le Cameroun comme favori de ce match...Et on connait le sort qui est souvent réservé aux équipes favorites...Car quelle que soit la valeur de celles-ci, samedi soir il n'en restera qu'une qui continuera la compétition avec comme objectif légitime de remporter le trophée.

Avant cette rencontre au bord du Nil, sous les yeux des Pharaons, entre deux grands du football africain, les "Eléphants" de la Côte d'Ivoire et "Lions indomptables" du Cameroun, nous avons fait le point avec Baky de manière informelle dans une discussion ouverte sur ce premier tour de la CAN 2006.



En terme de points après deux victoires et une défaite, comment analyses-tu le premier tour ?
Nous aurions bien entendu voulu finir avec 9 points dans ce groupe, hélas nous nous sommes arrêté à 6 points. Pour l'instant, il faut donc se dire que le plus important est fait avec la qualification pour les quarts de finale. Maintenant il faut se concentrer sur ce nouvel objectif qui se profile à nous. Axer le travail des entraînements cette semaine dans l'optique de bien négocier ce quart de finale.

Donc pour l'instant on oublie le passé et on se concentre sur les quarts de finale.
De façon un peu raccourcie, oui effectivement c'est ce que nous devons faire.

Mais est-ce que vous avez quand même conscience que le jeu pratiqué par la Côte d'Ivoire n'est pas dans sa qualité ce que l'on aurait pu espérer ?
Oui, ce n'est pas ce que nous souhaitions non plus. Mais dans le jeu il y a parfois des paramètres que l'on a du mal à maîtriser. Et effectivement pour l'instant le jeu en place ne correspond pas à celui que nous voudrions produire. Donc, la priorité a été axée sur une méthode qui permettait de prendre des points, au détriment peut-être de la qualité de jeu. Lorsque nous arriverons à coupler les deux, nous serons les premiers satisfait. Oui mais même pour les résultats, il y a eu un peu de réussite quand même. On ne peut pas dire que vous ayez dominé de façon importante le Maroc et la Libye. C'est clair, mais dans le foot il faut aussi un peu de réussite donc si elle est avec nous on ne va pas nous le reprocher non plus...(sourire de Baky…) On peut très bien jouer esthétiquement parlant et ne pas avoir les résultats. Car la qualité se mesure, en premier, en terme de résultats. Néanmoins contre l'Egypte nous avons pu voir qu'il y avait des joueurs courageux. Nous aurions mérité, par moment, d'être mieux récompensés sur certaines actions…

Après le collectif, en terme individuel, ta bonne préparation (2buts et une passe décisive) contre Stuttgart et la Jordanie n'a toujours pas convaincu Henry Michel que ton potentiel te permettait de faire autre chose que 15 ou 20 minutes dans un match.
C'est le coach qui a le pouvoir de la dernière décision. Moi je travaille comme je dois le faire, je fais tout ce qu'il faut, mais après c'est lui qui met son équipe en place. Moi personnellement je suis prêt, j'attends seulement qu'il me donne ma chance sur un match complet, car sur toutes les apparitions que j'ai faites je pense avoir répondu présent et avoir plutôt un bilan intéressant qui me permettrait d'allonger ce temps passé sur le terrain.

Pour le choix du onze de départ, le coach prend la décision seul ou consulte-t il beaucoup ?
Non non c'est le coach qui décide.

Kalou avant le match contre l'Egypte revendiquait une place de titulaire.
Je cite :"Si je suis titulaire au PSG, c'est parce que j'ai des qualités. Si je viens en sélection, c'est pas être pour remplaçant". Visiblement il a été écouté puisqu'il était titulaire contre l'Egypte.

Je ne suis pas au courant de ces propos…(visiblement gêné Baky ne souhaite pas répondre à cette question.)

Pour le match contre l'Egypte, à quel moment Henry Michel a donné la composition de l'équipe ?
Après la collation.

Justement, peux- tu nous dire comment est structurée une journée de match avec match à 18h00.
Le matin nous prenons notre petit déjeuné tranquillement aux alentours de 10h00. Petit déjeuné collectif ou nous nous retrouvons tous. Puis nous avons le déjeuné vers 12h30. Ensuite nous retournons dans les chambres pour nous reposer et pour nous préparer comme nous le désirons. Ensuite vers 15h00-15h30 nous prenons une petite collation légère très rapidement, car ensuite nous avons la réunion technique vers 15h30-16h00….Ensuite on termine les préparatifs et direction le stade….

C'est donc au cours de cette réunion que le sélectionneur donne son équipe.
Oui, oui. C'est à cet instant que l'on sait quel rôle nous sera dévolu.

En tant que spectateur on a l'impression que la Côte d'Ivoire n'est pas un bon élève. On a pas l'impression qu'elle a retenu la leçon du match contre le Cameroun lors des sélections. Elle paraît très fragile et les joueurs paraissent avares d'efforts physiques.
Bien sur que l'on essaye de progresser, nous nous tournons toujours vers une orientation destinée à l'amélioration d'ensemble. Mais les envies ne se concrétisent pas toujours sur commande. Parfois il y a un décalage entre la mise en place d'un système et le moment où il est performant.


Aujourd'hui on connaît deux quart de finale avec Egypte-RD Congo et LE match des quarts Cameroun-Côte d'Ivoire. Deux résultats possibles ; une victoire et cela peut être le début d'une aventure extraordinaire avec deux matchs pour le futur vainqueur du trophée. Ou une défaite et un retour au pays, la tête basse, avec une impression de gâchis.
C'est clair que dans nos têtes il n'y a pas d'autres alternatives que de gagner. Une seule issue, celle de la victoire.

Comme le dit l'expression malheur aux vaincus…
Oui, oui. Car que ce soit pour le Cameroun ou pour la Côte d'Ivoire si ce match n'effacera pas le passé et la qualification pour la Coupe du monde, il sera quand même comme une revanche des éliminatoires. Pour le Cameroun qui ne s'est pas qualifié pour la Coupe du monde de cet été en Allemagne et pour nous qui avons encore en mémoire la défaite à Abidjan.( NDLR : le 04 septembre 2005, avant-dernier match des éliminatoires de la Coupe du Monde le Cameroun était venu gagné 3-2 à Abidjan.) Comme on dit dans le métier "on n'a pas envie de lâcher le morceau…La victoire est impérative pour les deux camps, mais c'est aussi le sel de la vie d'un footballeur international. Quel plaisir de pouvoir disputer un match d'une telle intensité avec beaucoup de ferveur…

En tant que supporters Européens du football Africain, nous espérons que les moteurs de l'équipe nationale comme Arthur Boka (Strasbourg), Arouna Koné (PSV Eindhoven) et toi seront sur le terrain.
Ne soyez pas inquiet tous les Ivoiriens présents sur le terrain au moment du coup d'envoi seront les moteurs de l'équipe.

Oui, mais le football est plus facile avec des joueurs mobiles qui participent aux taches défensives lorsque l'adversaire à le ballon et qui proposent en permanence des solutions en phases offensives…Et c'est le cas des joueurs précités.
La bonne condition physique doit être maintenant le bagage de tout footballeur moderne. C'est pourquoi il est important de faire des entraînements sérieux et de conserver une saine hygiène de vie. De plus dans le jeu, il faut toujours penser à faciliter la tache de tes coéquipiers. Et pour rendre plus facile celle des milieux de terrain il est important en tant qu'attaquant de toujours proposer des solutions à ces derniers. Et dans cet esprit la mobilité permet d'augmenter celles-ci aux meneurs de jeu.

Pour le match des quarts, vous restez au Caire mais vous changez de stade.
Effectivement nous avons disputé nos matchs du Groupe A au Stade International du Caire alors que ce 1/4 se disputera au Stadium Militaire du Caire, là ou les matchs du Cameroun se sont déroulés. Là je pense que ce sera beaucoup mieux puisque nous aurons un terrain avec une pelouse en meilleur état, cela sera plus facile pour faire courir le ballon. Il faut beaucoup de mobilité au niveau des joueurs certes, mais comme l'on dit il faut aussi que le ballon aille vite pour déstabiliser l'adversaire et pour pouvoir le mettre en défaut sur les phases offensives. D'un autre côté, le Cameroun a déjà des repères puisqu'il y a disputé ses matchs du premier tour.

Est-ce que vous avez regardé le match du Cameroun contre la RD du Congo ?
Oui nous avons regardé le match.

Vous l'avez regardé en groupe pour une analyse à chaud ou individuellement ?
Non nous l'avons regardé individuellement, il n'y avait pas de séance collective d'organisée.

Pour répondre à une question récurrente des supporters et dont les réponses divergent dans la presse ; Aruna Dindane est-il de retour avec vous dans le groupe ?
Non, pour l'instant il n'est pas encore arrivé. En principe il devrait être présent pour le match des quarts de finale mais nous n'en sommes pas encore certains, mais nous l'espérons tous. Après savoir s'il sera apte a jouer est une autre question a laquelle je ne pourrai répondre.

Si tu n'as pas d'autres choses à rajouter, je voudrai finir sur le ton de l'humour….Est-ce que l'on parle un peu reprise de volée….?
Eclats de rire de Baky…non non je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler….

Sur les images vidéo, on imagine des paroles teintées de jurons sortant de ta bouche après le loupé…..
Non, pas possible. A vrai dire, vous avez raison, j'étais en rage après moi. Je n'aime pas louper ce genre de geste, car en plus à l'entraînement la veille dans une position similaire je l'avais réussi…j'avais un jour de décalage…et donc la rage…

Bon alors promis la prochaine reprise qui va au fond tu la dédicace pour l'équipe du site…
Avec plaisir et le plus rapidement possible….



Nous te remercions de ta disponibilité et nous te souhaitons sincèrement à toi et à tous les Ivoiriens une bonne continuation pour cette CAN.
Et comme le dit l'expression...que tous les dieux du football soient ivoiriens samedi soir pour les quarts de finale...
Merci pour cet interview, et à bientôt Baky.



Postez vos réactions et commentaires ici.



©2005 bakykone.free.fr v2.0 | Contacts | Graphisme et programmation leparachute design