Interviews


Interview réalisée par Modozen sur des questions proposées par Juli29.
http://bakykone.free.fr
Mardi 26 juillet 2005

Baky : "C'est avec beaucoup de fierté que je représente mon pays"
Interview n°3

Pendant cette phase charnière, correspondant à la fin de la préparation d'avant saison et le début des matchs officiels, Baky s'arrête quelques instants avec nous pour faire un petit point de sa situation actuelle.

Retour sur les matchs de préparations, son adaptation dans le groupe et sur la ville de Nice, sa sélection nationale, ses espoirs et son ambition.

A consommer sans modération !


Imaginons qu'une personne ne te connaissant pas, visite ton site, et lise cette interview. Comment présenterais-tu, en quelques mots, Bakari Koné ?
Baky….aie aie aie…Julie n'est pas tendre pour une première question. Il est toujours difficile de parler de soi. Mon domaine de prédilection pour m'exprimer est quand même le carré vert. Alors si la personne désire me connaître un peu plus, je lui proposerai de visiter dans un premier temps mon site internet, http://bakykone.free.fr où l'on peut trouver déjà beaucoup d'informations sur moi. Ensuite je lui proposerai de venir voir un match de Nice pour me découvrir un peu plus…

Après cette petite présentation, rentrons dans le vif du sujet. Les matchs de préparation sont maintenant terminés. Tu as participé à trois de ces matchs et marquer ton premier but sous les couleurs niçoises lors d'un certain PSG - Nice. As-tu ressenti quelque chose de particulier à ce moment ?
Bien évidemment. Déjà une sensation de soulagement. Pour un attaquant cela est toujours important quelles que soient les circonstances de marquer. Même si ce n'était pas un match officiel, c'est toujours bien de commencer à démarrer le compteur. Pour soi, mais également pour l'ensemble du groupe.Ce but est donc une bonne chose. Les attaquants sont très contents lorsque la défense ne prend pas de buts et les défenseurs sont ravis de savoir que les attaquants peuvent concrétiser les occasions en buts..

Le premier d'une longue série ?
Je l'espère sincèrement. Mais plutôt que de faire des prédictions attendant de voir la vérité du terrain.

Tu es, malheureusement, sorti blessé lors du dernier match. Peux-tu déjà rassurer les supporters sur ta santé ?
Comme indiqué par ailleurs sur mon site la blessure serait moins importante que ce que nous pouvions craindre. Nous devons néanmoins attendre l'IRM qui nous donnera plus d'informations sur l'importance de la lésion. Je pense néanmoins que la douleur est plus due au choc subi qu'à une torsion du genou et à une lésion ligamentaire. La journée de mardi nous apportera beaucoup d'éléments sur cette blessure.

Au cours de tes deux dernières saisons avec Lorient, tu as reçu également beaucoup de coups. Penses-tu être plus protégé dans un championnat de Ligue 1 réputé plus technique et moins âpre que celui de Ligue 2 ?
On dit que les joueurs sont plus protégés en Ligue 1. La médiatisation et les retransmissions télé plus importantes font peut-être que les joueurs sont plus attentifs et plus respectueux des autres. Le corps arbitral également plus souvent confronté au haut niveau par les matchs nationaux voire internationaux et imposent sûrement une rigueur plus importante dans le comportement et les relations défenseurs-attaquants. Nous verrons bien la différence au fur et à mesure de l'avancement de la saison.


L'année dernière, tu as eu quelques tracas avec ton épaule. A l'époque on avait parlait d'une opération éventuelle. Qu'en est-il aujourd'hui ?
Pour l'instant, elle ne me cause plus de soucis et j'espère que cela va encore durer longtemps. L'opération n'était peut-être pas la meilleure solution à envisager. Plus récemment on m'a conseillé un renforcement musculaire spécifique afin de bloquer l'ensemble et éviter une récidive. Donc, c'est cette solution qui a été adoptée à ce jour.

Les supporters niçois s'interrogent sur ton positionnement sur le terrain. Alors Baky jouera-t-il en pointe de l'attaque des Aiglons ou plutôt sur l'aile droite ?
Cela dépendra de plusieurs paramètres. Mais mon positionnement sera décidé par l'entraîneur Frédéric Antonnetti. Cela dépendra exclusivement de la tactique et du choix du coach.

Donc, nous pourrions voir des évolutions différentes en fonction des adversaires.
Oui, oui. Et ceci en fonction de ce que l'entraîneur voudra mettre en place, je ferai tout pour répondre à ses attentes. S'il me demande de jouer a droite, je le ferai et si sa demande va vers la gauche, j'y serai également sans aucune réticence.

Mais personnellement, préfères-tu ou te sens-tu plus efficace à l'un de ces deux postes ?
Au cours du dernier match de préparation samedi contre Chateauroux, j'étais positionné dans un rôle de pivot derrière l'attaquant fixe. Ce poste-là me convient également très bien. Cela me donne un large champ d'expression et beaucoup de solutions d'ouverture, d'orientation et de possibilités d'accélérations. L'endroit où je me sens le plus efficace est sur le terrain…

Tu es maintenant depuis une vingtaine de jours avec tes nouveaux coéquipiers. As-tu déjà créé quelques affinités avec des joueurs en particulier ?
Non pas spécialement, je ne vais pas plus avec tel ou tel joueur. J'aime être avec l'ensemble du groupe. Il n'y a pas de groupuscule, mais au contraire un groupe homogène qui progresse dans sa globalité

L'un d'entre eux t'a-t-il fait visiter la ville de Nice et t'a-t-il donné les bonnes adresses?
Pour être honnête avec le stage d'avant saison et la préparation que nous avons faîte, je n'ai pas tellement eu le temps d'aller faire des visites…Mais ce n'est pas bien grave, je ne suis pas venu à Nice pour faire du tourisme, mais pour un projet sportif. Donc pour les visites nous verrons cela ultérieurement, cela ne fait pas partie de mes priorités actuelles.


Si ton adaptation dans cette ville se passe plutôt bien, le climat breton ne te manque pas trop quand même ?
Sourire. C'est très bizarre de devoir changer de lieu de résidence quand tu commences à connaître ton environnement. Et je commençais vraiment à bien me plaire en Bretagne…

On ne pourra vraiment juger l'équipe de Nice qu'après les premiers matchs en championnat. Mais comment sens-tu personnellement cette équipe à quelques jours du début du championnat ?
Personnellement, je pense, avec beaucoup de conviction, qu'elle sera compétitive. Mais comme on dit seule la vérité du terrain compte. Nous pourrons donc très bientôt avoir un aperçu de nos possibilités pour cette saison et nous verrons comment se positionnera le club dans la hiérarchie de la Ligue 1.

Quelles différences dans la préparation d'avant saison, dans l'infrastructure, dans l'organisation (etc.) as-tu pu voir entre un club de Ligue 1 et de Ligue 2 ?
Il est toujours délicat de faire des comparatifs. Car en plus cela peut froisser inutilement des personnes. Les clubs de ligue 1 et de ligue 2 sont des clubs professionnels avec leur structure qui leur est propre et je pense qu'il faut respecter leurs spécificités. De plus porter un jugement aujourd'hui serait hâtif, car je ne connais pas encore tout du club. La seule chose que je peux souligner actuellement, c'est le suivi médical qui ici est très important et bien organisé.

A Nice, tu portes le numéro 12, tout comme à Lorient par le passé. Ce numéro a-t-il une signification particulière pour toi ou le prends-tu parce qu'il faut bien avoir un numéro sur le dos ?
Comme j'ai passé de bons moments avec ce numéro 12 et notamment avec le FC Lorient, je ne voyais pas de raison d'en changer, et bien au contraire pourquoi ne pas le garder. En fait partout ou je suis passer il y avait le chiffre 2 qui était dans la composition de mon numéro. Quand j'ai commencé à faire de la compétition j'ai d'abord eu le numéro 2, puis le 22, le 23 au Quatar, et le 12 avec FC Lorient…Il n'y a qu'avec la sélection nationale que je change assez souvent de numéro. Quand j'ai la possibilité de prendre mon numéro, je ne m'en prive pas, mais il ne faut pas non plus en faire une fixation. Ce n'est pas le numéro qui fait le joueur.


Les supporters niçois montrent déjà une grande confiance en toi et promettent de t'encourager dans les bons comme dans les mauvais moments. Ils promettent aussi de mettre une ambiance de feu dès le premier match. Cela te rassure-t-il ?
C'est avec beaucoup de plaisir que je partage ces informations. Dans une saison il y a des phases meilleures que d'autres. L'important est que l'on soit uni quelles que soient les circonstances et que nous puissions communier ensemble dans les bons passages comme dans la difficulté si elle devait exister. Les supporters font partis intégrante des données d'un match. Donc si les supporters peuvent jouer le rôle du "12èmè homme" ce sera toujours profitable pour tous les joueurs.

Parlons un peu de la sélection Ivoirienne. Ton prochain rendez-vous avec la « Séléphanto » (ndlr : nom donné à la sélection ivoirienne) est programmé le 17 août lors d'un match amical contre la France. Qu'espères-tu de ce match ?
Dans un premier temps, j'espère être dans le groupe sélectionné. Et si c'est le cas, mon ambition sera bien sûr de pouvoir jouer avec la sélection de la Côte d'Ivoire.

Ce serait vraiment intéressant si pour ce match disputé en France, dans ton championnat, le sélectionneur Henry Michel t'offrait justement un rôle différent avec une place de titulaire.
Que le sélectionneur puisse lire cette interview et trouver l'idée intéressante. Effectivement, je serai preneur de cette situation pour lui montrer que ce que je peux apporter a l'équipe sur un temps de jeu plus important. Je travaille pour cela et je me suis fixé des échéances afin de pouvoir briguer une place dans le onze de départ pour le futur. Mais si ce n'est pas le cas au cours de ce match c'est que le coach aura estimé que ce n'est pas encore le bon moment et comme à mon habitude je respecterai son choix.

Que représente pour toi le fait de défendre les couleurs de ton pays ?
Ca fait toujours plaisir. C'est quelque chose de vraiment important pour moi. Cela permet de représenter son pays à travers chaque sélection et c'est avec beaucoup de fierté que je le fais à chaque fois. De plus au nom de tous ceux qui souhaiteraient intégrer l'équipe et de tous ceux qui nous supportent nous nous devons d'honorer leur fierté.

Pour finir as-tu gardé des contacts avec quelques-uns de tes anciens coéquipiers lorientais ?
Bien sur nous nous appelons pour discuter et nous sommes toujours en contact.

Comptes-tu venir voir un match au Moustoir cette saison si ton emploi du temps te le permet, ou suivre de loin la saison du FC Lorient ?
C'est clair que si j'ai une occasion qui se présente en fonction de mon emploi du temps, je serai ravi de revenir au Moustoir assister à un match et revoir mes anciens coéquipiers.

Enfin si tu avais un message à nous faire passer, quel serait-il ?
Venez nombreux, au stade du Ray, samedi soir pour l'ouverture du championnat et participer à notre premier match qui sera je l'espère sous le signe de la fête. D'après les informations données, je fais confiance aux supporters pour nous mettre dans les meilleures conditions afin que nous puissions commencer cette saison par un très bon résultat. Alors à samedi….

Merci, une fois de plus, d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Nous te souhaitons un bon rétablissement afin que tu sois en possession de toutes tes capacités physiques pour l'ouverture de ce championnat 2005-2006.

Nous te souhaitons également très sincèrement beaucoup de réussite pour tes premiers pas en L1 et de le faire, comme à ton habitude sur tous les terrains de football que tu fréquentes, avec beaucoup de passion et beaucoup de plaisir.
A bientôt, l'équipe de http://bakykone.free.fr.


Postez vos réactions et commentaires ici.



©2005 bakykone.free.fr v2.0 | Contacts | Graphisme et programmation leparachute design